En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d intérêts et réaliser des statistiques de visites.

4,95 €Prix
15,60 €Prix
14,00 €Prix
La Porte des Ossements
  • -10%
  • Neuf
13,50 €15,00 €Prix de base Prix
Top catégorie
Nos derniers articles !
World of Tanks : Le jeu de figurines

World of Tanks : Le jeu de figurines

World of Tanks : Le jeu de figurines

Gale Force Nine nous a pondu son dernier bijou : Un jeu basé sur le célèbre jeu vidéo World of Tanks. Les parties sont rapides et faciles, elles prennent environ trente minutes à jouer et vous permettent d’entrer dans des affrontements mortels entre vos chars préférés. Chacun des chars que vous obtenez dans le jeu est préassemblé, et prêt à l’emploi. Chacun d’entre eux a reçu une couche de peinture adaptée à son aspect particulier de l’époque et peut facilement être amélioré si vous avez envie de vous y mettre et de vous adonner à un passe-temps. 

Chaque char est livré avec toutes les informations nécessaires sur sa propre carte. Vous pouvez ensuite former votre équipage, comme dans le jeu vidéo. Le Pack de démarrage inclut tous les accessoires pour pouvoir débuter sereinement votre partie de World of Tanks. Enfin, un ensemble de jetons cartonnés vous aideront à suivre les évènements de la bataille : différencier les chars et leur vitesse, un mètre sous forme de flèche à utiliser lors des déplacements, pour vérifier la portée, et préparer le champ de bataille.

Et si vous aviez l’opportunité de revivre la bataille de Normandie de juin 1944 ? Et si vous aviez l’opportunité d’embarquer à bord du mythique char Cromwell britannique, de l’iconique M4 Sherman Américain, de l’impitoyable Panzer IV ou encore du légendaire T-34 soviétique. Ces quatre chars incarnent à merveille l’esprit guerrier et brutal de la Seconde Guerre Mondiale et en sont de dignes représentants. 

Imaginez maintenant une version alternative de la Bataille de Normandie. Désormais,  pendant cette bataille, les américains sont menés par le commandant Josh Williamson, aux commandes du M4 Sherman. Le commandant Williamson mène le char aux cotés de ses fidèles compagnons le tireur BJ Erikson, le pilote Derrick Winston, l’opérateur radio Alexander Tommy et Finn Davis le chargeur, dont la rapidité n’est plus à prouver. L’équipage s’est engagé dans la guerre afin de répandre les valeurs du drapeau américain et ont promis à leur pays que la tyrannie Nazie ainsi que celle de son allié japonais seront vaincue. Le commandant Williamson a perdu son escouade pendant l’attaque japonaise de Pearl Harbor et a fait vœux à ses hommes d’honorer leur mémoire. L’équipage fait preuve d’une efficacité redoutable bien que le M4A1 Sherman n'est pas vraiment le plus rapide des chars moyens. Son point fort reste sa tourelle qui vous introduira au style qui fait la renommée des véhicules américains. Cela veut dire que le blindage avant de votre tourelle est plutôt solide, grâce au mantelet du canon. En plus de cela, le M4A1 Sherman présente un angle de dépression du canon incroyable. Ces deux caractéristiques vous permettent de cacher vos parties les plus fragiles derrière le terrain, de ne présenter que votre solide tourelle, et de tirer sur vos ennemis confortablement.

Passons maintenant au char britannique : Le Cromwell. Ce véhicule est mené par la commandante Clarissa Barrett, major de sa promotion dans les forces spéciales britanniques. D’abord réticente à l’idée de s’engager dans cette guerre, Clarissa Barrett n’a pas eu d’autres choix que d’entrer dans le combat après la disparition de son frère capturé par un commandant allemand. Elle compte bien le retrouver même si elle doit aller jusqu’à Berlin pour ça. Pour être soutenu dans sa quête, elle aura besoin du soutien de Shawn Brigston, l’un des meilleurs tireurs de Grande Bretagne, Calvin Ocena l’opérateur radio, Henry Biggs le redoutable pilote et Albert Johnson le chargeur. Le Cromwell un véhicule assez unique dans son genre. Il ne se pilote pas comme un char moyen britannique classique, mais davantage comme un hybride léger/moyen. Il y a trois raisons à cela : sa vitesse exceptionnelle, son blindage fin et sa bonne puissance de feu. Grâce à sa mobilité, vous pouvez utiliser ce char pour flanquer agressivement vos adversaires, ce qui inclut les manœuvres d'encerclement ; ou vous pouvez l'utiliser pour faire une reconnaissance active pour votre équipe : tout dépend de la situation.

Si le Cromwell l'emportera souvent face à des véhicules plus lents, ne soyez pas trop présomptueux. Il n’est pas conseillé de foncer dans les lignes ennemies pour tirer sur tout ce qui bouge, cela n'aura qu'un seul effet : vous renvoyer au garage sans avoir réussi quoique ce soit. Une telle attaque doit être pensée en avance et nécessite un état d'esprit opportuniste. Si vous ne pouvez pas approcher votre cible par ses flancs, assurez-vous qu'elle soit isolée et que vous puissiez encaisser quelques tirs en retour.

Face aux Américains et aux Britanniques se dresse le redoutable char allemand : Le Panzer IV dirigé par la commandant allemand Friedrich Lusze. Il est un combattant hors pair et un fin tacticien. Peu ont survécu à une attaque menée par le commandant Lusze. Il est motivé par sa volonté de restituer à l’Allemagne sa grandeur perdu, injustement ruiné par le traité de Versailles de 1919. Vétéran de la bataille de Verdun de 1916, il est un grand spécialiste des terrains hostiles. Son équipage est composé de Stephan Huber le tireur, Wilfried  Stein le pilote casse-cou, l’opérateur radio Ludwig Jung, et le chargeur Hermann Strauss.

Avec ses jupes latérales et de tourelle, le Pz.Kpfw. IV Ausf. H de son complet est vraiment magnifique. D'une certaine façon, il s'agit de la version finale du Panzer IV : un véhicule très polyvalent et fiable, bien qu'il présente des défauts notables comme un blindage médiocre. Il peut être équipé de deux canons très différents. Le choix le plus populaire est le canon 7,5 cm L/48 fiable qui transforme votre char en un véhicule de soutien qui attaque depuis les flancs. Vous pouvez également y installer l'obusier de 10,5 cm amusant à jouer pour son gros calibre. Dans cette configuration, l'Ausf. H devient un combattant de mêlée, mais reste tout de même fragile ; regardez toujours autour de vous et évoluez d'abri en abri.

Et pour compléter ce quatuor : le légendaire T-34 soviétique !  L’histoire de ce dernier char est un peu particulière. Le commandant Yuri Saïtov, à la tête de ce char, est un mercenaire se battant pour le camp qui lui convient le mieux. Il a subtilisé le char à l’armée rouge lors de la bataille de Stalingrad en 1942 et s’en sert désormais pour combattre quiconque se dressera sur son chemin. Un différend avec une troupe américaine lui a suffis pour rejoindre les rangs de L’Allemagne. Ses camarades, Dimitar Bourkov l’opérateur radio, le pilote Andrei Vlasov et le chargeur Ivan Lazarev lui vouent une admiration sans faille.

Le T-34 est un excellent char. Malgré l'inclinaison de son blindage, celui-ci est assez fin et a peu de chances de faire ricocher le moindre tir. L'avant de la tourelle, en revanche, est plus épaisse et bien inclinée, ce qui pourra donner lieu à quelques ricochets qui pourraient vous sauver la mise. Prenez garde, cependant, car un tir bien placé peut encore la pénétrer, ce qui débouchera très vraisemblablement sur des dégâts au râtelier de munitions. En termes de mobilité, il joue dans la même cour que la plupart des chars moyens, et atteint les positions stratégiques sans problème. Son canon de 85 mm lui permet d'infliger des dégâts plus élevés que la plupart des chars moyens du même rang, et peut se révéler une mauvaise surprise même pour les chars lourds. Pour compenser cela, la cadence de tir est légèrement plus faible, mais les dégâts par minute restent assez hauts. En fonction des véhicules en face desquels vous vous retrouvez, vous pouvez échanger des tirs ou essayer d'en enchaîner plusieurs pendant que votre adversaire recharge.

Et vous amis tankiste ? Qu’attendez-vous pour marquer l’Histoire de votre empreinte ?

    Leave a Reply